Le grand explorateur

Le grand explorateur

Tandis que dans le sud de Gran Canaria, les chaises longues et les hébergements à touristes dominent le tableau, l’intérieur des terres de l’île espagnole montre un tout autre visage. Avec le nouveau Grand California, nous sommes partis à la découverte de ces paysages variés et en partie intacts.

Texte Michael Lux Photos Stephan Lindloff

Gran Canaria ne fait que 50 kilomètres de diamètre. Et pourtant, l’île d’origine volcanique, située au large de la côte nord-ouest de l’Afrique, réunit pas moins de 14 microclimats. Malheureusement, la plupart des visiteurs ne se rendent que dans le sud. Là-bas, les vents provenant du Sahara assurent un climat chaud et sec, et donc un temps propice à la baignade presque toute l’année. Cela explique que les alentours de Maspalomas et de la Playa del Inglés soient bondés et recouverts de constructions.

Moins connu en revanche: l’arrière-pays montagneux, très vert par endroits, avec ses gorges, ses palmeraies et ses pinèdes. Cette partie de l’île est faiblement peuplée et très peu touristique. C’est pourquoi le Grand California de VW Véhicules Utilitaires est le compagnon idéal pour une virée découverte. Le camping-car se base sur le Crafter, et par rapport au «petit» California dont la base forme la série T, il dispose notamment à son bord d’une douche et d’un WC. Grâce au réservoir d’eau propre de 110 l et au réservoir d’eaux usées de 90 l, ainsi qu’à l’installation solaire sur le toit disponible en option, on est indépendant des places réservées aux camping-cars.

Tout d’abord, nous nous installons dans la cabine conducteur: la bande-son accompagnant le road trip peut être écoutée grâce à la connexion au smartphone. Et sur les sièges pivotants équipés d’accoudoirs rabattables, on trône tels les rois de la route. 

Alors que du Johnny Cash sort des enceintes, nous nous penchons sur le cockpit – et nous nous y retrouvons tout de suite. Comme le portevélos sur le hayon bloque un peu la vue, on est content d’avoir la caméra de recul. Ainsi, garer le Grand California 600 et ses six mètres de long se fait en toute facilité, même pour les conducteurs de camping-cars débutants. 

Conduite facile.

Nous connaissons bien le puissant 2,0 l TDI. Toutefois, dans le Grand California, le turbo diesel et ses 177 ch ne sont pas aussi réactifs au démarrage que d’habitude – il faut dire que le moteur à injection directe avec catalyseur SCR doit faire avancer un poids total de près de trois tonnes. Mais ensuite, le moteur s’en sort bien avec le camping-car. La direction est directe, et pour sa taille, le Grand California se manœuvre facilement. Il nous arrive presque d’oublier qu’on n’est pas dans un VP. 

Il y a tout ce qu’il faut: à l’intérieur du Grand California, on trouve une salle de bain avec douche et WC, un espace cuisine comprenant cuisinière à gaz et réfrigérateur, un coin repas et un lit à l’arrière.

Alors que la côte est encore en vue, une aire de repos nous attire. La vue panoramique est imprenable: d’impressionnants canyons s’enfoncent profondément dans les massifs rocheux de couleurs rouge et ocre dont les silhouettes crevassées forment des sommets étranges. Un dernier coup d’œil à cette vue fantastique et nous nous élançons à nouveau. La route se fait maintenant de plus en plus étroite, serpentant le long des versants. Sur la chaussée, d’autres véhicules parviennent encore à croiser le Grand California de deux mètres de large. Mais cela poserait sûrement problème avec un camping-car plus grand. 

Le Grand California en chiffres 

Le nouveau camping-car de VW Véhicules Utilitaires est disponible en deux versions: le Grand California 600 avec une longueur extérieure près de 6,00 m et le Grand California 680 avec une longueur extérieure de 6,80 m. Voici un aperçu des deux modèles: 

Grand California 600 

Grand California 680