3 ID. Buzz devant le bâtiment

V-ZUG mise sur l’ID. Buzz – La flotte culte bleue passe à l’électrique

V-ZUG mise sur l’ID. Buzz – La flotte culte bleue passe à l’électrique

31/01/2024

Le fabricant suisse d’appareils électroménagers V-ZUG convertit sa flotte de service aux voitures électriques et mise sur l’ID. Buzz Cargo. Le partenariat de plus de 50 ans avec VW Véhicules Utilitaires se poursuit ainsi de manière électrisante.

Quand on évoque V-ZUG, on pense d’abord aux machines à laver, aux fours et aux lave-vaisselle que l’on trouve dans des millions de foyers suisses. La flotte de service est également devenue le symbole de la marque. Partout dans le pays, les bus bleus au logo blanc font partie du paysage routier depuis plus de 50 ans.

Deux changements sont apportés à cette flotte. Le premier est d’ordre esthétique: récemment, la nuance de bleu des bus a été adaptée; ceux-ci circulent désormais dans un bleu plus soutenu et plus chaud. Le deuxième changement est nettement plus important: le parc automobile de V-ZUG sera progressivement électrifié, principalement avec l’ID. Buzz Cargo.

6 hommes se tiennent à côté de l'ID. Buzz

L’ID. Buzz Cargo répond à toutes les exigences

Le bus entièrement électrique de Volkswagen Véhicules Utilitaires s’est imposé face à divers concurrents dans le cadre d’une vaste procédure d’évaluation. Selon Daniel Spiess, chef de projet Électrification des véhicules chez V-ZUG, les points suivants ont été décisifs: «Une autonomie réaliste d’au moins 300 kilomètres, même en hiver. Suffisamment de place pour les 800 pièces de rechange et outils. Un excellent rapport qualité-prix. Enfin, la marque doit correspondre à V-ZUG. L’ID. Buzz Cargo répond à tous ces critères.»

Le passage à l’électromobilité est un élément important de la stratégie de durabilité. Depuis 2020 déjà, le constructeur, dont le siège se trouve à Zoug, produit ses appareils électroménagers de manière neutre en matière de CO2. Toutefois, cela se fait en partie par compensation, notamment avec sa propre forêt en Écosse. «D’ici 2030, nous voulons réduire les émissions directes d’au moins 80%, notamment par la décarbonisation de la flotte», souligne Marcel Niederberger, Head of Sustainability. «C’est pourquoi nous avons également introduit une taxe interne sur le CO2, autrement dit: nous nous imposons nous-mêmes une amende.»

Espace intérieur de l'ID. Buzz

Les voitures électriques sont moins chères à l’utilisation

Une partie du budget pour les nouveaux véhicules de service provient des fonds alimentés par cette taxe. En effet, les coûts d’acquisition des bus électriques sont encore plus élevés que pour des modèles équivalents équipés d’un moteur à combustion. «En revanche, la situation est déjà différente si l’on considère toute la durée de vie des véhicules», explique Daniel Spiess. Les raisons: les coûts d’entretien des voitures électriques sont nettement moins élevés. L’énergie d’entraînement est également moins chère, surtout si l’on produit soi-même une partie de l’électricité; V-ZUG fait systématiquement installer des panneaux solaires sur les nouvelles constructions.

Il est également important d’impliquer les collaborateurs dans un tel processus. «Étant donné que nous ne modifions pas toute la flotte en une seule fois, le changement s’effectue actuellement sur une base volontaire», précise M. Spiess. «Nous avons simplement posé la question: qui est volontaire?» Et ils étaient si nombreux à répondre par l’affirmative que 40 d’entre eux se déplaceront déjà à bord de l’ID. Buzz Cargo avant la fin 2024.

Les techniciens de service sont interrogés au sujet de l’ID. Buzz

Les premiers retours sont très positifs. Le déplacement silencieux, l’accélération vigoureuse, typique des voitures électriques, et le confort de conduite suscitent l’enthousiasme des collaborateurs. Beaucoup sont également surpris par sa maniabilité: grâce au rayon de braquage de seulement onze mètres, les manœuvres sont incroyablement simples. Les nombreux assistants à la conduite qui facilitent le quotidien sont également mentionnés comme des points positifs. Et l’ID. Buzz attire tous les regards: les techniciens de service sont désormais beaucoup plus souvent interrogés au sujet de leur voiture. 

deux hommes à côté de l'ID. Buzz

Actuellement, 300 bus de service sont en service chez V-ZUG, la plupart de type Transporter 6.1. À moyen terme, ils seront tous remplacés par des voitures électriques. «Alors que jusqu’à présent, nous remplaçons les véhicules après six ans ou 160’000 km, nous partons du principe que nous allons conduire l’ID. Buzz Cargo plus longtemps.» La garantie de huit ans accordée par Volkswagen Véhicules Utilitaires sur la batterie en témoigne également.

deux hommes montrent le logo du train V sur l'ID. Buzz

En optant pour l’ID. Buzz Cargo, un partenariat de plusieurs décennies se poursuit. En effet, depuis plus de 50 ans, V-ZUG mise sur VW Véhicules Utilitaires. Pour Samuel Villars, Key Account Manager Corporate Fleet Sales, ce n’est pas une surprise: «Les deux marques ont toujours garanti une qualité élevée et un service exceptionnel.» Par conséquent, il se réjouit de franchir ensemble le pas vers l’électromobilité durable.

Cela pourrait également vous intéresser :

Le bus électrique chez les électriciens

Une vidéo d’action spectaculaire de Pat Burgener avec l’ID. Buzz

Maintes fois primé – l’ID. Buzz pose des jalons

Cela pourrait également vous intéresser :