Yanick Gyger se tient dans le Crafter et les portes arrière sont ouvertes.

Le Crafter pour atelier mobile – Au service de champions

Le Crafter pour atelier mobile – Au service de champions

Chef mécanicien de l’équipe de VTT Scott-Sram, Yanick Gyger, est sur la route 200 jours par an. Ce qu’il a toujours avec lui: un Crafter transformé de VW Véhicules Utilitaires qui lui sert d’atelier complet.

Auteur Reto Neyerlin  Photos Martin Steffen 

Nino Schurter rentre justement de l’entraînement. Le multiple champion du monde confie son VTT à Yanick Gyger avec cette certitude: avec lui, son outil de travail exclusif est entre les meilleures mains. Le chef mécanicien de l’équipe «Scott-Sram MTB Racing» sort le nettoyeur haute pression du Crafter noir et asperge d’abord vigoureusement le vélo poussiéreux. Après quoi il l’introduit dans un étau à l’avant du minibus et le soumet à une inspection approfondie.

Yanick Gyger est lui-même un vététiste passionné et a participé autrefois à des compétitions. Mais s’étant bien vite aperçu que la technique le fascinait encore davantage que la course, il a effectué un apprentissage de mécanicien deux-roues. Pendant la formation déjà, il s’est glissé dans l’équipe suisse internationale en qualité d’auxiliaire. Il a d’abord nettoyé les vélos, avant de se hisser progressivement au rang de chef mécanicien.

Aujourd’hui, le lieu de travail principal de «Yanick-the-Mechanic», comme on le surnomme dans l’équipe, est le paddock de Scott-Sram à la Coupe du Monde de VTT. Le nouveau Crafter de VW Véhicules Utilitaires constitue ici la pièce maîtresse du paddock. Avec un empattement long, il s’étend sur plus de 6,8 mètres et offre un espace de chargement de 16 mètres cubes.

#yanickthemechanic est écrit sur un Crafter.

Ce qui frappe immédiatement en entrant dans le fourgon? Chaque millimètre y est remarquablement exploité. «En collaboration avec le préparateur Sortimo, nous avons aménagé le Crafter exactement selon mes besoins», déclare le chef mécanicien. Les principaux outils et pièces de rechange sont rangés à gauche et à droite des portes coulissantes de manière à être accessibles d’un simple geste. Un étau et un système à air comprimé y sont également installés. Du matériel complémentaire est logé sur la paroi du véhicule opposée, dans une multitude de tiroirs. «J’ai avec moi tout ce qui est nécessaire lors d’un week-end de course», souligne Yanick Gyger. À l’arrière du minibus sont suspendus au plafond 72 roues et neuf jeux de roues destinés aux quatre coureurs, l’arrière offrant du reste encore assez de place pour accueillir jusqu’à neuf bicyclettes. 

L'intérieur du Crafter converti avec tous les tiroirs est visible

Pour éviter de dépasser, avec autant de matériel, le poids total de 3,5 tonnes, on a misé fort logiquement durant la transformation sur une construction légère, «comme pour nos vélos de course ultralégers», ajoute Gyger. Et comme sur les vélos aussi, la fiabilité est l’un des critères de qualité essentiels de cet atelier mobile qui est de service durant toutes les courses en Europe. «En effet, si la voiture restait en plan à l’arrivée, nous aurions un vrai problème logistique», souligne Yanick Gyger.

L’équipe Scott-Sram, pionnière du VTT suisse et ex-médaillée olympique, est dirigée par Thomas Frischknecht et mise depuis des années sur Volkswagen Véhicules Utilitaires. Outre le Crafter, son parc automobile comprend actuellement trois T6 Multivan pour le transport de passagers et de matériel. «Un gros avantage de la marque, c’est qu’elle est représentée dans toute l’Europe», explique le directeur de l’équipe. «Les pièces de rechange et prestations de service sont disponibles partout, que ce soit en Norvège, en Espagne ou en République tchèque.»

Lui aussi a vite trouvé ses repères dans le paddock et s’approvisionne en café tout frais, la machine à café étant un autre ustensile non négligeable qui a sa place dans le Crafter. Les autres coureurs, son fils Andri Frischknecht, le champion du monde Lars Forster ainsi que la championne du monde et unique membre non originaire de Suisse, l’américaine Kate Courtney, se joignent à lui. On rit et on fait des blagues. On le ressent de suite: l’équipe est une communauté solidaire. Ou comme le dit Yanick Gyger: «Nous sommes comme une petite famille.» Pendant les week-ends de course qui s’étendent du jeudi au dimanche, ils logent dans des maisons louées où ils cuisinent et mangent ensemble. Sur l’année entière, ils passent jusqu’à 200 jours ensemble.

Yanick Gyger fournit des pièces détachées dans le Crafter
La porte latérale du Crafter est ouverte et vous pouvez voir les tiroirs.

Pour éviter qu’éclate un «pétage de plomb», l’équipe a optimisé les opérations de manière à pouvoir arriver sur le circuit de course le plus tard possible et d’en repartir tôt. Un élément significatif de cette organisation efficace est le Crafter transformé qui permet une installation et un rangement tout aussi rapides. 

Par ailleurs, l’atelier mobile est toujours conduit par le chef mécanicien en personne. Dans la mesure où il est en déplacement parfois des jours entiers, il a choisi dès la commande certains composants confort, à l’image du régulateur de vitesse et des sièges confortables. Et surtout: un système audio de qualité. «Sur de longues distances, il n’y a rien de mieux que des livres audio captivants», précise Yanick Gyger, «et de temps en temps, je laisse retentir de la musique décoiffante.»

Dans l’intervalle, il a entièrement réparé le VTT de Nino Schurter. Ce dernier enfourche son vélo et se dirige vers le départ avec ses coéquipiers – au-devant d’autres succès.