Le Multivan est devant le garage, entouré de la famille.
Récits sur l’automobile

Le Multivan à l’essai sur le terrain – Le nouvel ami des familles est arrive

Récits sur l’automobile

Le Multivan à l’essai sur le terrain – Le nouvel ami des familles est arrive

01/05/2022

Les Häsler de Pfeffingen (BL) se séparent de leur Sharan à la fin de l’année. Ils ont prévu de le remplacer par le nouveau Multivan. Lors d’un week-end test, la famille a voulu savoir si cette solution de remplacement était au moins équivalente.

Texte et photos Dominique Zahnd

Pascal Häsler tend l’oreille et ouvre le rideau du salon. Un sourire éclaire son visage, puis il dit à ses fils: «Il est arrivé.» Flurin (9 ans) et Gian (6 ans) se précipitent aussitôt dehors pour examiner la nouvelle voiture garée devant l’entrée du garage. Ils se livrent à une course poursuite autour du Multivan. Ils adorent la peinture bicolore. Flurin est particulièrement enthousiaste car l’orange est sa couleur préférée.

Florin et Gian sont assis dans le Multivan, la ceinture de sécurité attachée.

Seraina, la mère, fait glisser l’une des deux portes coulissantes de côté. Le petit Gian grimpe aussitôt à l’intérieur. Il découvre en premier l’immense toit panoramique, qu’il valide d’un «cool» appuyé. Les deux garçons inspectent attentivement les nouveaux sieges individuels et chaque levier, puis admirent le cockpit numérique avec ses écrans grand format. Le plus âgé est ravi de constater que même les sièges arrière disposent de leur propre chauffage. En bref: ils sont impatients de faire leur premier essai routier avec le nouveau Multivan de Volkswagen Véhicules Utilitaires.

Immédiatement à l’aise dans le Multivan

Seraina range un sac de provisions, son mari hisse deux vélos à l’arrière. Les sièges-enfants sont ensuite fixés et le voyage peut commencer. La famille veut découvrir quelques-uns de ses endroits préférés dans son canton d’origine de Bâle-Campagne. Le père prend le volant en premier. «Les voitures de Volkswagen ont une identité», dit-il. «On se sent immédiatement à l’aise au volant si on en a déjà conduit une.» Il trouve d’emblée beaucoup

de points positifs à l’affichage tête haute, qui projette notamment des indications de navigation sur le parebrise.

Le premier arrêt a lieu dans le Klus à Aesch, le vignoble le plus réputé de la région. Les enfants font du vélo à l’ombre d’une falaise escarpée. Ils montent et descendent à toute vitesse la route forestière peu fré-quentée. Pendant ce temps, Seraina raconte pourquoi son quotidien serait inimaginable sans la navette. Ses fils ont de nombreuses activités de loisir: Il faut les emmener aux cours de piano et de natation, aux entraînements de football et d’athlétisme. «Nous sommes pour ainsi dire un taxi pour enfants et nous emmenons souvent aussi les copains de nos garçons. Nous avons donc besoin de nombreuses places», explique-t-elle.

Le Multivan est garé sur une route dans la forêt, à côté d'un rocher.
Le Multivan vu de face sur une route à côté d'une grande prairie.

Le Sharan sept places, qu’ils comptent bientôt échanger contre un nouveau Multivan, leur sert également de van aménagé depuis plus de quatre ans. Que ce soit pour des randonnées en Corse et en Toscane ou pour du ski en Autriche, les Häsler ont appris à apprécier l’espace disponible. Cet espace est encore plus généreux dans le Multivan, avec un volume de coffre allant jusqu’à 4053 litres contre 2297 litres pour le Sharan. Et ce, bien que la dernière génération de bus, avec une hauteur de 1,90 mètre, soit environ 5 centimètres plus basse que le modèle précédent. «Cela nous permet d’être plus détendus quand nous nous garons dans un parking...»

Le Multivan vu de côté sur une route à côté d'une grande prairie.

Se rendre au travail en mode électrique

Le nouveau monospace doit aussi se faire remarquer de temps en temps en tant que voiture de fonction. Pascal Häsler travaille dans le domaine du Facility Management et parcourt de nombreux kilomètres. La septième génération du bus VW est pour la première fois disponible en version hybride rechargeable avec une autonomie électrique allant jusqu’à 50 kilomètres, ce qui correspond à son profil de conduite quotidien. «Avec une seule charge de batterie, je peux parfaitement faire l’aller-retour au bureau. Pour moi, le Multivan eHybrid est donc la voiture idéale pour faire la navette.»

Entretemps, les enfants se sont défoulés et s’offrent une pause goûter dans cette spacieuse navette. Ils décalent la nouvelle table multifonctions, qui servait encore de console centrale entre les sièges juste avant, vers l’arrière via le système de rails, relèvent les parties latérales et voilà – la table est prête. À peine leur sandwich avalé, ils utilisent la table comme support pour un jeu de société. Les deux frères gagnent chacun à leur tour, ce qui crée une excellente ambiance sur le trajet qui les mène vers la prochaine destination d’excursion.

Gian demande à sa mère: «On peut aller voir les petits veaux?» Elle acquiesce et lui caresse le front. La ferme se situe en bordure du village, à proximité immediate d’une aire de jeu. Les jeunes garçons de 9 et 6 ans jettent d’abord un coup d’oeil à l’enclos des poules, puis courent vers les veaux. Ceux-ci, curieux, passent leur tête à travers la clôture. Flurin et Gian caressent les jeunes bovins, qui apprécient visiblement.

Flurin et Gian caressent un veau.
Le capot du Multivan.

La famille prend ensuite le chemin du retour. À peine attachés, les enfants ferment les yeux. Pour Seraina Häsler, la voiture est un lieu de retrouvailles familiales. Tous les quatre s’y sentent bien et pas uniquement les parents, qui sont des automobilistes passionnés. Elle raconte comment c’était quand ses fi ls étaient plus petits. «Quand ils ne pouvaient pas dormir, nous faisions un tour au milieu de la nuit. Ça a toujours marché, ils s’assoupissaient tout de suite.» Arrivés à la maison, ils portent leurs deux garçons à l’intérieur. Flurin cligne brièvement des yeux et demande en murmurant: «C’est notre nouvelle voiture maintenant?» Son père se contente d’un sourire qui en dit long.

Le Multivan vu de côté sur une route à côté d'une grande prairie.
Du diesel à l’hybride en passant par l’essence

Le nouveau Multivan de Volkswagen Véhicules Utilitaires existe en quatre variantes de motorisation. Outre deux moteurs à essence efficaces, il est désormais possible de commander un moteur diesel. De plus, le Multivan, en version hybride rechargeable, roule aussi pour la première fois en mode purement électrique. Le moteur électrique démarre automatiquement lorsque la batterie est suffisamment chargée. Lorsque l’autonomie électrique maximale de 50 kilomètres est atteinte ou que le conducteur souhaite utiliser l’énergie résiduelle pour rouler en ville, le moteur 1.4 TSI prend automatiquement le relais. Ensemble, les deux moteurs atteignent une puissance système de 218 ch.

Le Multivan vu de face, comme s'il était sur une route qui traverse une forêt.
Le Multivan vu de face sur une route à côté d'une grande prairie.
Les valeurs du Multivan eHybrid:

moteur 1.4 TSI et moteur électrique (total 218 ch), consommation (essence/électricité): 1,7 l/100 km / 17,0 kWh/100 km, émissions de CO2 39 g/km.

Ceci peut également vous intéresser:

Le maître de l’aérographie

La flotte de VW Véhicules Utilitaires de V-Zug – Un demi-siècle de parcours commun

Sur l’Agribus de Monte San Vito, dans les oliviers de Tortoreto 

Ceci peut également vous intéresser: