L'Amarok roule dans une rue du Cap
Technologie

À la pointe sud de l’Afrique

Technologie

À la pointe sud de l’Afrique

24/03/2023

La région du Cap recèle des paysages fascinants, des rencontres avec une faune extraordinaire et l’une des plus belles routes côtières du monde. Au volant du nouvel Amarok, construit en Afrique du Sud, nous partons à la découverte d’une région riche en émotions.

Texte Dave Schneider 
Photos Volkswagen Vehicules Utilitaires, Taryn Elliot, Pexels

«Tu ne sais rien tant que tu ne l’as pas vécu», dit un proverbe tsonga. Les Tsonga sont l’une des nombreuses ethnies bantoues qui peuplent l’Afrique du Sud, et leur langue, le xitsonga, est l’une des onze langues officielles du pays. Cela explique pourquoi l’Afrique du Sud est également appelée «nation arc-en-ciel»: avec pour devise «!ke e: /xarra //ke», ce qui signifie «différents peuples unis». Ce grand pays situé à la pointe sud de l’Afrique est un melting-pot multiculturel dans lequel cohabitent près de 60 millions de personnes d’ethnies et de religions très différentes.

Le quartier de Waterfront au Cap
Un sujet de photo très apprécié: le quartier des sorties et du shopping du Cap, Waterfront, avec la Montagne de la Table en arrière-plan.
Maisons colorées sur la plage avec vue sur la mer

L’Afrique du Sud bouillonne de vitalité et vibre à un rythme bien à elle. Mais c’est aussi un pays de contrastes extrêmes: ici, comme nulle part ailleurs, des personnes très pauvres et très riches vivent souvent à quelques mètres les unes des autres. Certaines sont entassées dans de petites cahutes au sein d’immenses bidonvilles, les autres dans de grandes propriétés retranchées derrière des murs, protégées par des clôtures électriques et surveillées par des services de sécurité. Cela peut avoir un effet dissuasif sur les touristes, et c’est bien dommage, d’autant plus dans la Cape Area, la région qui entoure la métropole du Cap, puisqu’il s’agit de l’une des régions les plus sûres du pays. Et tant que vous traitez les gens avec respect et bienveillance, vous serez rapidement conquis par la gaieté et l’ouverture d’esprit des Sud-Africains.

Des routes sinueuses et des raisins mûrs

«Tu ne sais rien tant que tu ne l’as pas vécu» est également une bonne devise lorsqu’il s’agit d’explorer la région haute en couleur qui entoure Le Cap. S’il est possible d’explorer la ville en bus ouvert «hop-on/hop-off» et de se rendre d’un point A à un point B en taxi (officiel!), une voiture est indispensable pour explorer la Cape Area – et un modèle à la fois confortable, spacieux et tout-terrain comme le nouvel Amarok de Volkswagen Véhicules Utilitaires est le véhicule idéal pour cela. Les routes sont certes parfaitement entretenues, mais la transmission intégrale et la garde au sol surélevée sont très appréciables pour emprunter des sentiers alternatifs.

L'Amarok traverse un désert
L'intérieur de l'Amarok

On se sent immédiatement à l’aise dans la deuxième génération du pick-up, même si le volant est «mal» placé – en Afrique du Sud, on roule à gauche, chose à laquelle le touriste suisse doit d’abord s’habituer. Les sièges en cuir très confortables se règlent en un clin d’œil, il ne reste plus qu’à cliquer sur l’itinéraire prévu sur le grand écran tactile et c’est parti.

Le point de départ de notre road trip est Somerset West. La ville se trouve à quelques kilomètres au sud-est du Cap, nichée entre les plages de sable presque blanc de False Bay et le Cape Winelands. La route monte d’abord vers le nord en passant par la petite ville historique de Stellenbosch, puis se poursuit vers Franschhoek. Dans cette célèbre région viticole, on cultive principalement du Cabernet Sauvignon, du Shiraz, du Pinotage ou du Merlot, mais aussi des cépages blancs comme le Chenin Blanc ou le Chardonnay. Les vignobles pittoresques se succèdent, mais il est déconseillé de se laisser tenter par une dégustation prolongée lors d’un road trip, car il faudra bien reprendre la route après et l’Afrique du Sud applique une tolérance zéro en matière d’alcool au volant. Si vous le souhaitez, vous pourrez vous rattraper en participant à l’un des nombreux circuits viticoles proposés, au cours desquels vous pouvez vous adonner aux plaisirs gustatifs du vin sans avoir à prendre le volant après.

Vignobles du Cap

À propos de volant: sur les routes sinueuses du col de Franschhoek, le nouvel Amarok montre qu’un grand pick-up peut aussi être un véritable plaisir à conduire. La deuxième génération du modèle se caractérise par un confort de roulement étonnamment élevé. Et dans les virages, ce colosse de 5,35 mètres de long brille néanmoins par sa maniabilité compacte et ses faibles mouvements de roulis. Il est remarquable que les bruits du moteur, du châssis ou du vent ne parviennent pas jusqu’à l’habitacle – de l’intérieur, le pick-up fait plutôt penser à une berline de luxe. On peut donc d’autant plus apprécier la qualité remarquable du système audio Harman Kardon. «I bless the rains down in Africa», entonne Toto dans les huit haut-parleurs – un classique.

La nature de la région du Cap est aussi hétérogène que la population sud-africaine.
Dave Schneider

Petit détour pour faire un coucou aux manchots

Mais heureusement, aucune trace de pluie à l’horizon, et nous continuons donc vers le sud en direction de la côte. Prochain arrêt: Stony Point à Betty’s Bay – une colonie de manchots du Cap vit en effet sur la côte rocheuse et c’est tout bonnement une attraction incontournable. Les Sud-Africains les appellent les «Jackass Penguins», et l’endroit le plus connu pour les voir est la plage de Boulders à Simon’s Town. Mais ici, à Stony Point, il y a généralement un peu moins de touristes.

La nature de la région du Cap est aussi hétérogène que la population sud-africaine. Alors qu’il y a quelques kilomètres à peine, le paysage était dominé par des roches abruptes et des tons bruns austères, la côte offre des paysages luxuriants, avec une profusion de plantes en fleurs et de couleurs vives. Le long de la pittoresque False Bay, nous continuons à longer la mer avant d’emprunter, après Muizenberg, une petite route sinueuse qui monte jusqu’aux vignobles du Cape Point, où nous savourons un repas de midi léger tout en profitant d’une vue grandiose.

2 manchots à lunettes se dandinent hors de la mer
À contempler à l’état sauvage: plusieurs colonies de manchots du Cap vivent encore au sud du Cap.

Jusqu’au cap de Bonne-Espérance

La journée est encore longue, et de là, il n’y a qu’un pas jusqu’au Cap de Bonne Espérance, alors il serait dommage de s’en priver. Nous devons payer une petite taxe à l’entrée du parc, mais l’employé de la caisse semble surtout intéressé par notre voiture. Les pick-up sont très populaires en Afrique du Sud, mais George n’a encore jamais vu ce modèle. «Oh, that’s a Volkswagen?», demande-t-il avant de hocher la tête en signe d’approbation: «They’re good quality». Et il est très étonné lorsque nous lui disons que la nouvelle génération de ce modèle est construite ici, en Afrique du Sud. Il éclate de rire: «Yeah man, we can build that even better than the Germans!»

Panneau signalant le cap de Bonne-Espérance
La pointe sud-ouest de l’Afrique: le cap de Bonne-Espérance, malgré son nom à consonance positive, était autrefois très redouté des navigateurs.

On peut facilement passer plusieurs jours dans le parc national du cap de Bonne-Espérance – mais pour notre part, nous avons juste le temps de prendre quelques photos avant de reprendre la route. Le long de la Chapman’s Peak Drive, célèbre dans le monde entier, le soleil est déjà bas et baigne le décor dans des tons pastel kitsch, nous ne voulons pas manquer ce spectacle. Il n’est pas étonnant que de nombreux constructeurs automobiles y prennent des «beauty shots» de leurs nouveaux modèles – cette route côtière que nous empruntons jusqu’à Camps Bay est sans aucun doute l’une des plus belles routes au monde. Et pour conclure ce superbe road trip en beauté, nous terminons la soirée dans le très branché «The Bungalow» – avec un verre de Cabernet Blanc de Stellenbosch, cela va de soi.

Ceci peut également vous intéresser:

Aventure en Suisse centrale: un tour de découverte avec le camping-car

Sur l’Agribus de Monte San Vito, dans les oliviers de Tortoreto 

Ceci peut également vous intéresser: